Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sous les pavés... Salem

Ouverte et à l'occasion meurtrière comme en Iran, plus feutrée comme en Tunisie, la persécution des baha'ïs est partout dans le monde musulman. C'est que, née en terre d'islam au XIXe siècle, cette nouvelle religion a manifesté une ouverture d'esprit que des religieux obtus ne pouvaient tolérer. De la petite communauté des baha'ïs de Tunisie se revendique Salem, ici s'entretenant avec Rina Santoro. "Post-soixante-huitard", Salem a trouvé force et équilibre dans l'adhésion à une expression religieuse aussi minoritaire qu'universaliste. Son parcours peut intéresser chacun d'entre nous, dans sa sincérité qui va de la révolte anarchisante à "l'incroyable besoin de croire", comme l'a écrit Julia Kristeva. Dans ce monde que l'intolérance ravage, voici le témoignage précieux d'un "libre penseur" qui -tel un Abd-el-Kader dialoguant naguère avec les francs-maçons- nous livre sa foi en l'homme autant que sa foi en l'esprit.

Bernard Vandewièle

 

Dernière publication - juin 2016 - 10 €

Les commentaires sont fermés.